Qui sommes nous ?

Les Opérations

Nous aider

Informations

Tenez-vous informé !

Des droits pour la nature

Un fleuve peut il porter plainte contre une ville qui le pollue ? Une forêt peut elle attaquer en justice une entreprise qui la ravage ? A priori non, la Nature n'est pas une « personne » , elle ne peut ni attaquer ni se défendre en justice, et pourtant cela pourrait devenir possible. En effet, de plus en plus de pays accordent un statut de personnalité juridique à leur écosystème, offrant donc l'occasion à des citoyens de défendre devant la justice un biotope qu'ils estiment menacé.

A ce jour, dix étendues d'eau ont enfin acquis des droits : des fleuves tels que le Gange en Inde, le Whanganui en Nouvelle-Zélande) ou encore le lac Erié aux Etats-Unis.

La reconnaissance du Whanganui comme entité vivante et personnalité morale a permis au peuple Maori de faire reconnaître le fleuve comme étant leur père spirituel et de réaffirmer leurs droits ancestraux. Les habitants de la ville de Toledo eux, ont pu mieux protéger le lac Erié face à la pollution qu'il subit, en votant par référendum son statut devant la justice, protégeant de ce fait 12 millions de personnes qui dépendent de ce lac.

Les initiatives de ce type se développent dans le monde, notamment en Amérique Centrale et du Sud. De son coté l'Unesco réfléchit à donner le statut de patrimoine mondial de l'humanité à cinq sites de haute-mer menacés. En outre, des discussions se poursuivent à l'ONU afin de mieux protéger le milieu marin, qui couvre la moitié de la surface de la Terre mais n'est régi par aucune loi. Mais comme toujours, cela avance lentement...

Et en Europe ?

Cela avance encore plus lentement, mais des députés européens tentent de faire valoir des droits similaires au parlement avec l'aide de l'ONG Nature's Right. On imagine aisément que certains lobbies s'opposeront à cette initiative...

 

Offrir une protection juridique à la biodiversité pourrait devenir l'arme la plus efficace pour les ONG se battant pour sa sauvegarde. Ceci permettrait aux recours en justice d'avoir une meilleure portée et d'offrir, enfin, un cadre légal et protecteur à notre planète.

 

Après les étendues d'eau, donnons aussi un statut aux forêts, montagnes, marais... Donnons leur le Droit de
se défendre.


En savoir plus :
https://reporterre.net/Dotes-de-droits-lacs-et-fleuves-sont-mieux-proteges
https://blog.pass.be/societe/quels-droits-pour-les-fleuves-et-les-oceans/

Rédacteur : Benjamin Ménard