• Equipe MakiGo

Délétère Déméter...

Mis à jour : il y a 6 jours

Connaissez-vous Déméter ?

Certains répondront que oui, Déméter est la déesse grecque de l'agriculture et des moissons. D'autres affirmeront qu'il s'agit du label bio de l'agriculture biodynamique. Mais peu sauront qu'il est question ici d'une cellule nationale de renseignements de la gendarmerie...

Alors qu'est ce que la cellule Déméter et en quoi cela nous concerne ?

Déméter a été créée le 13 décembre 2019 par le ministère de l'Intérieur. Il s'agit d'un dispositif policier et judiciaire visant à lutter et à punir les attaques de tous types contre les agriculteurs et le monde agricole. La gendarmerie nationale est en partenariat direct avec les syndicats agricoles et pourra agir en cas de menaces.

En quoi cela nous concerne ? Il faut d'abord savoir que ces syndicats partenaires ne sont en fait que deux : la FNSEA et les JA (branche jeunesse de la FNSEA)... Ils sont les grands défenseurs d'une agriculture productiviste et intensive, et souvent en lien étroit avec les politiques. D'ailleurs, la cellule Déméter est une demande urgente de ces syndicats et n'est en fait qu'un assemblage de diverses mesures prises plusieurs années auparavant.

Cette cellule est là pour lutter contre l'agribashing, concept fourre-tout et maladroit. Mais il s'agit surtout de tuer dans l'oeuf toutes contestations envers l'usage des pesticides et des élevages intensifs,. Bref de maintenir coûte que coûte un modèle agricole menacé mais destructeur.


Le but est aussi d'empêcher des ONG telles que L214 de filmer dans les élevages et les abattoirs, ou d'entraver des initiatives telles que Nous voulons des coquelicots dans son combat contre les pesticides. Intimidations, menaces, manipulations, toutes les méthodes sont bonnes pour la FNSEA et Déméter pour faire taire toutes contestations, quitte à faire passer des écologistes pour des terroristes !

Un exemple : le porte-parole de Sources et rivières du Limousin a été convoqué par la cellule Déméter pour avoir dénoncé à la télévision la construction de serres industrielles et de ce fait, la destruction de cinq hectares de zones humides. Son crime ? Avoir fait cette interview sur un tas de remblai du chantier et donc d'être coupable de violation de domicile...

Alors que la filière bio de l'agriculture française grignote d'année en année des parts de marché, le vieux modèle de l'agriculture chimique devient de plus en plus dangereux et de plus en plus vicieux.

En savoir plus :


reporterre.net/Demeter-la-cellule-de-la-gendarmerie-qui-surveille-les-opposants-a-l-agriculture

www.fne.asso.fr/actualites/cellule-demeter-convoqu%C3%A9-%C3%A0-la-gendarmerie-pour-avoir-r%C3%A9pondu-%C3%A0-une-interview%E2%80%A6-dans-un

agriculture.gouv.fr/demeter-une-cellule-nationale-pour-lutter-contre-lagribashing-et-les-intrusions-dans-les

www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-ministres-de-l-Interieur/Archives-Christophe-Castaner/Dossiers-de-presse/Presentation-de-DEMETER-la-cellule-nationale-de-suivi-des-atteintes-au-monde-agricole



Pour lutter :

www.fne.asso.fr/communiques/lettre-ouverte-le-ministre-de-lint%C3%A9rieur-doit-dissoudre-la-cellule-d%C3%A9m%C3%A9ter

nousvoulonsdescoquelicots.org/


Rédacteur : Benjamin Ménard

Tenez-vous informé !