• Equipe MakiGo

ZAD du Carnet : projet retardé d'un an, la lutte paie !

La ZAD du Carnet, ça vous parle ?


La ZAD du Carnet s’est implantée début septembre sur le site du Carnet. Un site naturel où 116 espèces protégées sont menacées par un projet industriel/portuaire qui vise à bétonner 110ha. Toujours plus d’économie, toujours plus de béton et toujours moins de nature, de zones humides, d’arbres...


Le projet du Carnet fait partie des 12 sites clés en main du gouvernement En Marche. En marche vers quoi ? Un effondrement et une crise écologique sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

À l’heure où les friches industrielles ne manquent malheureusement pas, surtout en bord de Loire, le Grand Port Maritime de Nantes / Saint Nazaire cherche à mettre en place une aberration !


Lorsque les recours juridiques légaux sont tous utilisés, il ne reste plus que la mobilisation physique pour protéger les zones naturelles. L’estuaire de la Loire est en danger, les populations locales qui vivent autour de l’estuaire sont en danger (sécheresse répétée, appauvrissement des sols, pollution de l’eau et haut risque d’inondation).

Les élus et industriels locaux se sont donc dit... Tiens si nous faisions une grosse zone industrielle, mais sous couvert écologique, on met un méthaniseur et HOP ! Greenwashing ouvre nous la porte !


Heureusement grâce au Collectif Stop Carnet et à la volonté et la détermination de nombreuses personnes, le site est aujourd’hui protégé par la ZAD du Carnet.

La lutte paie ! Le projet vient d’être retardé d’un an. Pour citer STOP Carnet : "Il n’est nulle question ici de victoire mais d’une respiration" à juste titre car le projet n’est pas abandonné.


STOP CARNET a publié un communiqué, le voici.


Le 20 Octobre 2020, le Collectif STOP Carnet, Notre Affaire à Tous, le MNLE et des particuliers ont déposé un recours à la préfecture demandant la mise en demeure du Grand port maritime de Nantes-Saint-Nazaire pour éclaircir des points obscurs voire même illégaux du projet.


Nous soutenons le Collectif STOP CARNET ainsi que la ZAD du Carnet avec nos moyens (don de matériel, relais, etc.…). Mais le plus important reste de prêter main forte sur place, c’est une zone ouverte à tous et à toutes, si vous ne pouvez pas aller y passer un moment, il y a des besoins en matériel !


Vous retrouverez la liste des besoins sur leur site ainsi que d'autres moyens de soutenir la lutte.


Restons vigilant face à la bétonisation qui est le plus souvent, faite en dehors du cadre juridique environnemental mais sous couvert du gouvernement.


Learn, Respect, Act


Photo : ZAD du Carnet

Rédacteur : Nathanaël Branco

Tenez-vous informé !